Team Vercors : Laurent Evrard, médecin, lutte contre le Covid

Crédit photo DR

Crédit photo DR

Le monde du cyclo-sport est l'un des pans importants du sport cycliste. La passion et le dépassement de soi sont les valeurs de cette pratique qui rassemble simples finishers et costauds qui jouent la gagne. Il y a plusieurs années, des teams ont fait leur apparition afin d'offrir un encadrement à des coureurs désireux de cultiver un esprit de groupe. Tout au long de la saison, DirectVelo suivra à travers une rubrique la vie du Team Vercors. Ce club basé à Villard-de-Lans accueille près de 140 adhérents réunis autour de valeurs communes. Pour 2020, il a fait le pari de monter un groupe homogène et compétitif pour jouer les premiers rôles sur les plus grand rendez-vous du calendrier.

La crise du Covid-19 touche l'ensemble du sport cycliste. Les compétitions sont annulées, les sorties sont interdites. Certains coureurs sont davantage touchés que d'autres. Laurent Evrard est le vainqueur du parcours des Sucs de l'Ardéchoise 2019. Dans le civil, il est médecin généraliste. Il a quitté il y a trois semaines un service Covid à l'hôpital d'Albertville pour un service gériatrie post-Covid au CHU de Saint-Etienne. L'homme de 40 ans vient de guérir du Coronavirus. Entretien.

DirectVelo : Comment se sont déroulés ces dernières semaines pour toi ?
Laurent Evrard : Je viens de prendre un poste au CHU de Saint-Etienne dans un service de gériatrie, ma spécialisation. Plusieurs cas de Covid-19 ont été détectés avant et après mon arrivée. J'ai travaillé deux jours, puis les services de la Médecine du travail ont testé l'ensemble du personnel de notre département. J'étais asymptomatique au moment du test, mais je faisais bien partie des personnes positives. J'ai donc été écarté 10 jours.

Tu sais de quelle manière as-tu contracté le virus ?
Avant de déménager à Saint-Etienne, j'étais en poste dans un service Covid à Albertville. C'est là que j'ai contracté le virus. On n'avait pas tous les matériaux pour pratiquer dans de bonnes conditions. Par exemple, j'avais une seule surblouse à ma disposition pour faire le tour de toutes mes visites.

Comment s'est déroulé ton arrêt maladie ?
Quand on m'a détécté le Covid, j'allais encore très bien. J'ai même ralé de devoir couper le home-trainer pendant 10 jours afin de limiter les risques de myocardite. Mais très vite, les symptômes d'une grosse grippe ont fait leur apparition. Je voyais mon vélo qui se trouvait pas très loin de moi, mais je n'avais plus envie de monter dessus (rire). Heureusement, j'ai pu guérir rapidement, dans mon appartement et sans complication.

C'est une période difficile pour toi ?
Je ne peux décemment pas me plaindre. La crise donne du sens à nos métiers. Malheureusement, le Covid est obsédant. Il est toujours dans nos pensées, dans nos méthodes. Au début, nous n'étions pas prêts. Aujourd'hui, c'est déjà un peu plus confortable pour nous par rapport il y a cinq ou six semaines. Pour que la vie normale en société  puisse reprendre, je pense qu'il faudra d'abord un traitement vraiment efficace.

ENVIE DE SE METTRE AU SERVICE D'UN LEADER

Dans ce climat, tu arrives à trouver le temps de monter sur le vélo ?
Oui, globalement. Quand je rentre de l'hôpital, j'aime m'entrainer. Je n'ai pas besoin d'un but pour pratiquer. Dans ma vie, je n'ai porté un dossard que dix ou quinze fois. Cette année, je n'ai pas encore pris part à une seule compétition. En rejoignant le Team Vercors, c'est la première fois que je fais partie d'un club. Je roule depuis mes cinq ans, mais sans être passé par une école de cyclisme.

Qu'est-ce qui t'a alors amené à rejoindre le Team Vercors ?
C'est un élan amical avant tout. Moi, j'aime le dépassement, la sensation d'un corps qui répond bien. Mais je prends beaucoup de plaisir dans le partage des sorties en groupe. J'ai rencontré Yohann Charvet, nous avons roulé quelques fois ensemble à Grenoble. J'avais également rencontré Cyril Gaillard qui est un peu le leader de l'équipe. Lui, c'est un mec qui a des capacités physiques remarquables. C'est vraiment un sportif de haut niveau. Me mettre à son service devrait être cette saison une nouvelle démarche. Je me réjouis de découvrir cela.

La rubrique Team Vercors est réalisée avec le parrainage de Ludo&Co et Asterion Wheels.  



 

Mots-clés

En savoir plus