Interview


Jérôme Baugnies est prêt à rebondir

06.03.2013, 13:00

Jérôme Baugnies est sans doute l'un des plus gros moteurs présents dans la catégorie cette saison. Chez les professionnels, il avait défrayé la chronique en terminant 23e de son premier Liège-Bastogne-Liège. Lors de cette même saison 2010, il avait pris la troisième place de Tre Valli Varesine en remportant le sprint d'un groupe comprenant notamment Cunego, Visconti et Nibali. L'année suivante, il fut battu par le seul John Degenkolb à l'occasion du Grand Prix de Francfort. Ensuite, Baugnies pris la décision de quitter Topsport Vlaanderen pour rejoindre NetApp. "Après coup, cela sonne comme une mauvaise décision. J'ai reçu peu de possibilités de me montrer sous mon meilleur jour. Après un bon Tour de Turquie, j'ai espéré pouvoir prendre le départ du Giro. Malheureusement, l'équipe a donné la priorité aux coureurs allemands. Par la suite, les contretemps se sont multipliés et la fin de la saison a vite sonné", explique-t-il à www.directvelo.be.

Déçu mais pas écroulé, Baugnies savait avant l'hiver qu'il pouvait rebondir un cran plus bas. "Willy Teirlinck m'a fait part de son projet au mois de septembre. Dès cette période, je sentais que je ne recevrai plus de contrat pro. Je m'entends très bien avec Willy. Il m'a tenu au courant de chaque étape de la construction de l'équipe. Pour me permettre de prester, nous voulions participer à la Top Compétition. C'est pour cette raison que To Win-Josan a demandé une licence continentale", affirme Baugnies.

« Je me vois devenir l'équipier d'un grand leader sur l'Amstel ou la Doyenne »

L'ancien vainqueur d'étape sur le Triptyque Ardennais collectionne déjà les bonnes prestations. En dix jours, il a terminé deuxième à Tournai, pris la douzième place du GP Samyn avec les pros et gagné l'épreuve régionale de Vollezele. "Je ne suis pourtant pas à 100%. Au Samyn, j'ai sprinté de trop loin et lors des autres courses, j'ai profité de mon expérience et des conditions de course", considère-t-il. Ses ambitions semblent bien plus hautes. "Je ne jouis pas d'un contrat pro mais cela ne change rien à ma motivation. J'aime rouler à vélo. Je ne reviens pas avec des pieds de plomb chez les amateurs. Cette année, je veux frapper sur les épreuves de la Top Compétition et sur les courses par étapes comme le Triptyque Ardennais. L'an prochain, j'aurai 26 ans. Il sera encore temps pour moi de retrouver une grande équipe. Je me vois bien devenir l'équipier d'un grand leader sur des épreuves difficiles comme l'Amstel Gold Race ou Liège-Bastogne-Liège."

Jérôme Baugnies sera aujourd'hui au départ de la kermesse pro de Wanzele et de la Kattekoers, dimanche. "La Kattekoers est déjà l'un des grands rendez-vous de la semaine. Je serai bien accompagné par mes équipiers. Nous allons là pour gagner la course", déclare-t-il avant de terminer: "Je pense qu'il faudra être attentif à de nombreuses équipes. Le niveau est assez élevé. EFC-Omega Pharma-Quick Step, Topsport Vlaanderen et toutes les équipes continentales seront là pour faire la course."

Crédit Photo :
www.towinjosancyclingteam.be
 

Par Francis Spruyt

DERNIERES PHOTOS

Slide 1Slide 2Slide 3Slide 4Slide 5Slide 6Slide 7Slide 8