Réactions


Manche-Atlantique : Les réactions

03.03.2013, 21:59

Manche-Atlantique : Les réactionsManche-Atlantique : Les réactions

Jérémy Cornu (Vendée U) a remporté ce dimanche la 42e édition de la classique bretonne Manche-Atlantique (Elite Nationale), disputée sur 158 kilomètres entre Jugon-les-Lacs et Plumelec. Au sommet de la côte de Cadoudal, il devance Julien Guay (Sojasun espoir-ACNC) et son coéquipier Bryan Nauleau. Le Normand succède au palmarès à Yann Guyot (Armée de Terre). Retrouvez ci-dessous les réactions recueillies par www.directvelo.com.

Jérémy Cornu (Vendée U)
Vainqueur de Manche-Atlantique
« L'an dernier, j'ai accumulé des soucis de santé. Ma saison a été vite écourtée en mai avec une fracture du poignet. J'ai cumulé avec des allergies et finalement il y a eu trois mois sans faire de vélo. Je faisais à peine 500 kilomètres par mois. Mais cela m'a permis de terminer ma licence. Je me consacre uniquement au vélo toute cette saison. Mon début d'année se passe bien. J'ai souvent été échappé, au Circuit des Plages vendéennes et au Grand Prix Souvenir Jean-Masse. Le week-end dernier, au Circuit de la Vallée de la Loire, j'étais en tête et je me suis fait reprendre sur la fin par Benoît Poitevin (Team U Nantes Atlantique) qui était le plus fort. 
En arrivant sur Manche-Atlantique, j'étais confiant sur ma forme physique. Il me fallait débloquer le compteur car je n'avais pas regagné depuis 2010. C'est ma plus belle victoire, je n'avais jamais gagné une Elite... Je connais bien cette course, j'avais terminé 7e l'an dernier. J'avais raté le bon coup qui va au bout... Cette année, ça aurait pu être pareil. J'ai manqué le coup de 26 coureurs, mais j'ai réussi à rentrer avec Maxime Renault (Sojasun espoir) et Clément Saint-Martin (Océane U-Top 16) sur l'échappée. Cette fois-ci, j'avais un coup d'avance sur le peloton. Bryan (Nauleau) a été un des rares à revenir sur nous. Nous étions sept à l'avant dans les derniers tours. Après l'attaque de Bryan, j'ai contré aux 800 mètres une fois le groupe rentré. J'avais 10'' d'avance à 500 mètres de la ligne. Ce genre de côte me correspond plutôt bien. J'ai de l'explosivité. Maintenant, le plus dur sera de garder cette forme-là. Liège-Bastogne-Liège Espoirs sera un de mes principaux objectifs de la saison. C'est une course qui me correspond bien, qui me tient à cœur. L'an dernier, j'avais lâché prise à huit kilomètres... Comme je peux mieux m'entraîner, j'espère faire mieux cette année. »

Julien Guay (Sojasun espoir-ACNC)
2e
« C'était une course nerveuse, cela a mis du temps à se faire. Nous sommes partis à 26 puis 29 au bout de 88 kilomètres. C'est en arrivant dans Cadoudal qu'on est ressorti à six. On a rejoint Benoît Poitevin (Team U Nantes Atlantique) qui était parti en haut de la bosse. L'entente était bonne dans cette échappée. Mais quand Haspot (Vendée U) a pété, Cornu n'a plus roulé. On n'a pas réussi à creuser davantage. A 800 mètres de la ligne, Cornu est parti. J'aurais dû y aller mais j'étais allé chercher plusieurs attaques. Quand tu as ramené quatre ou cinq fois, tu as envie de laisser les autres faire. Vendée U a bien joué le coup aujourd'hui. Je suis énormément déçu car c'est une course qui me tenait à cœur. J'ai une énième place de 2e... »

Bryan Nauleau (Vendée U)
3e
« Je fais encore 3e, comme l'an dernier. Évidemment, je prenais le départ pour gagner. Contrairement à l'an dernier, il fallu du temps pour la grande échappée se fasse. On peut l'expliquer par le fait que le vent ait soufflé vent 3/4 dos. En arrivant sur le circuit final, il y avait un groupe devant moi. J'ai décidé de sortir du peloton pour le rejoindre, à quatre tours de l'arrivée. Je me sentais bien. C'est pour cela que j'ai demandé à des coéquipiers d’accélérer sur le plat pour me rapprocher du groupe de tête. Mes coéquipiers qui étaient à l'avant et qui ont sauté m'ont permis d'avoir des points d'appuis pour rentrer sur l'avant. Après, tout s'est bien déroulé pour le Vendée U. Quand je suis revenu sur l'échappée, j'ai été voir Jérémy Cornu et je lui ai demandé comment il se sentait. Je n'avais plus trop les jambes pour faire un sprint. Il fallait tenter le coup dès le bas de la montée de Cadoudal. Comme nous étions deux, les autres se regardaient. Ils sont revenus sur moi. Jérémy a contré. J'avais plus qu'une chose à faire, défendre. C'est bien pour lui car il est forme actuellement et il a eu des galères l'an dernier. Cela prouve que le Vendée U est encore là, avec deux coureurs sur le podium. C'est de bon augure pour la suite, on a une équipe homogène. »

Mathieu Halléguen (BIC 2000)
5e 
« C'était le scénario idéal. Christophe Balannec (son coéquipier) a fait un gros début de course en allant dans tous les coups. J'ai fait beaucoup d'efforts au début pour éviter à mes équipiers de rouler derrière les échappées. Ces efforts ont sans doute pesé dans le final, ça m'a lâché d'un coup dans les 500 derniers mètres. On s'est de suite bien entendu dans le final car nous étions des coureurs expérimentés, et je pense les plus costauds. Quand Nauleau (Vendée U) est rentré, ça a mis le doute à tout le monde. »

Benoît Poitevin (Team U Nantes Atlantique)
7e et meilleur animateur
 « Dès le départ, je me sentais en bonne forme. J'ai été rassuré par ma victoire la semaine dernière sur le Circuit de la Vallée de la Loire. C'est la première fois que je gagne aussi tôt. Mais aujourd'hui, c'était une première pour moi. Je n'avais jamais fait cette course. C'était l'inconnu même si on m'avait un peu raconté le circuit. J'aime bien ce genre de bosse. Je me suis senti à l'aise dans Cadoudal. J'ai choisi de porter mon attaque à l'entrée du circuit final car l'entente n'était pas bonne dans le groupe. J'ai été surpris de voir personne revenir sur moi. Finalement, j'ai trop donné en voulant faire le trou. Je reste déçu du résultat final car je suis resté en tête tout seul pendant longtemps. Il m'a manqué de l'aide. Quand tout le monde est revenu, j'avais qu'une chose à faire, suivre, mais je ne pouvais pas mettre plus de rythme. J'avais trop donné. Je fais 7 sur 7... J'ai tenté, c'est déjà pas mal. Je reviens d'un très bon stage en Equipe de France Espoirs. Cela présage de belles choses. J'espère disputer des courses par étapes, le Championnat d'Europe ou les Jeux Méditerranéens. »

Crédit Photo : Pauline Baumer - www.directvelo.com

Propos recueillis par Pauline Baumer et Dominique.
 

Par Direct Velo

DERNIERES PHOTOS

Slide 1Slide 2Slide 3Slide 4Slide 5Slide 6Slide 7Slide 8