Interview


Yann Moritz : « On représente tout un département »

03.03.2013, 09:54

En 2013, le Comité de la Vienne a lancé son équipe DN3. Celle-ci s'aligne ce dimanche sur le Tour de l'Ardèche Méridionale, première manche de la Coupe de France DN3, pour la Zone 2. www.directvelo.com s'est entretenu avec son coureur phare, Yann Moritz (AC Châtellerault), ancien stagiaire de l'équipe professionnelle Europcar.

DirectVélo : Dans quel état d'esprit abordes-tu cette première manche ?
Yann Moritz : Je suis motivé ! Comme tout le Team Vienne-Culture Vélo, d'ailleurs... On espère bien faire. On ne représente plus un club, mais tout un département ! La Vienne nous a fait confiance. On va tout faire pour ne pas décevoir. On s'est tous bien préparé, chacun de notre côté. Thibaut Dagnicourt a fait une belle performance la semaine dernière, au Circuit de la Vallée de la Loire (il a pris la 9e place, NDLR). Il est en confiance. On aborde cette première manche sereinement ! 

Thibaut Dagnicourt, qui n'était initialement pas prévu dans le groupe...
En fait, Nicolas Hénault (Vélophile Naintréenne) est malade. Il n'a pas encore pu s'aligner sur la moindre course cette année. Le remplacer par Thibaut, qui est en forme, était donc naturel. 

Comment évalues-tu ton début de saison, pour l'instant ?
J'ai disputé quatre épreuves des Plages vendéennes et le Circuit de la Vallée de la Loire. Je n'avais pas de réel objectif sur ces premières courses. C'était surtout pour prendre le rythme car l'hiver a été un peu compliqué. Avec mon travail, je n'ai pas pu faire tout ce que je voulais. J'y suis donc allé pour avoir le rythme et aussi faire des kilomètres. Au fur et à mesure qu'on approchait de la manche, je commençais à retrouver des sensations. J'ai fait une grosse semaine d'entraînement la semaine dernière avant le Circuit de la Vallée de la Loire. La préparation a été bonne. On verra bien... Les dés sont jetés ! 

« Pas tous se sacrifier pour un coureur »

Le Tour de l'Ardèche Méridionale est une course que tu n'as jamais eu l'occasion de faire... Comment t'es-tu préparé ?
Effectivement, je n'ai jamais disputé cette épreuve... Mais je connais un peu la région ! J'ai eu la chance de faire une Nationale Juniors en Ardèche, quand j'étais dans le Limousin. On avait des épreuves qui étaient essentiellement centrées sur Vogüé et Aubenas (où seront respectivement donnés le départ et l'arrivée, NDLR). Je pense que ce seront les mêmes routes que j'avais emprunté à l'époque. C'était assez escarpé... En revanche, le niveau n'est pas le même. On est chez les Elites. On verra ce que ça donne...

Chacun de vous aura-t-il un rôle précis lors de cette manche ?
Tout le monde aura sa carte. Mais ça va dépendre de nos sensations respectives pendant la course. S'il y en a un qui se sent vraiment fort, qui sent qu'il a les jambes, on en discutera entre nous. Il faudra être franc, au niveau de la communication. Le but est de placer le plus de coureurs possibles dans les points. On ne va pas tous se sacrifier pour un seul coureur, si plusieurs peuvent être dans les trente premiers. L'idéal serait d'en avoir deux-trois ! Pour être en confiance, et appréhender sereinement les deux dernières manches qualificatives.

Retrouvez en cliquant ici la fiche wiki de Yann Moritz.
 

Par Cédric Congourdeau

DERNIERES PHOTOS

Slide 1Slide 2Slide 3Slide 4Slide 5Slide 6Slide 7Slide 8