Interview


Yannis Yssaad : « Une récompense pour le CM Auber »

18.02.2013, 21:05

Victorieux ce week-end du classement général du Circuit des Plages vendéennes, Yannis Yssaad (CM Aubervilliers 93-BigMat) démontre une nouvelle fois qu’il est en forme dès le début de saison. Surtout, il a prouvé sa régularité sur chaque épreuve, terminant à cinq reprises dans le Top 7. Cependant, il aurait bien aimé passer la ligne en vainqueur. Pour www.directvelo.com, le Francilien de 19 ans revient sur ce départ en fanfare.

Yannis Yssaad : Même si tu n’as pas remporté d’épreuve quotidienne sur ces Plages vendéennes, quel bilan tires-tu de cette compétition ?
DirectVélo : Je suis satisfait de remporter le classement général du Circuit des Plages vendéennes, c’est une bonne récompense pour l’équipe du CM Aubervilliers 93. J’aurais néanmoins vraiment souhaité lever les bras. Finalement, malgré ce goût d’inachevé, je me dis que le général, c’est de bon augure pour la suite ! D’autant que j’étais vraiment content de ma course à Chantonnay, le profil ne m’avantageant pas spécialement. Je suis content de finir 7e devant le peloton.

Avec quelles ambitions débutais-tu cette saison ?
Je venais ici un peu dans l’inconnu encore, surtout qu’il fallait trouver les bons automatismes avec l’équipe dont l’effectif a été un peu remanié.
L’an passé, j’avais démarré la saison également sur les Plages, avec l’équipe nous suivons le même programme. Je n’avais pas fait Chantonnay en revanche puisque l’épreuve avait été annulée et les autres ont été quelque peu modifiées aussi.

« Rectifier ma baisse de régime »

Tu débutes ta 2e année Espoir, as-tu modifié des choses dans ta préparation ?
Non, pas nécessairement. Ma préparation hivernale est quasi identique à celle de l’an passée. J’ai juste ajouté du renforcement musculaire. Surtout, j’ai travaillé plus spécifiquement mes points faibles, notamment les bosses. D’autre part, je dois rectifier ma baisse de régime de l’année passée en seconde partie de saison lorsque le profil des épreuves se diversifie. En même temps c’était un mal pour un bien car j’ai beaucoup appris sur moi-même et sur ce qu’est le cyclisme de haut-niveau.
 
T’es-tu fait des arrivées au sprint une spécialité ?
C’est sûr que quand l’arrivée se joue dans un sprint, en groupe, je me sens toujours bien. Jeudi, j’ai pris la 3e place en réglant le peloton par exemple. C’est une qualité naturelle, je pense... Après je m’adapte aux situations et aux terrains mais je ne me fixe pas vraiment d’objectif car tout peut arriver en avant ou pendant la course : un virus, une chute ou une crevaison. Sur chaque course, je pars pour faire la meilleure place possible. Le mental joue beaucoup également et la condition physique vient ensuite.

La Vienne Classic, son prochain rendez-vous

Quel est maintenant ton programme ?
Maintenant, nous allons préparer la première manche de Coupe de France DN2, la Vienne Classic dans deux semaines. Samedi, nous courons le Grand Prix de Saint-Hilaire du Harcouët et dimanche une course dans l’Aube, le Grand Prix d’Onjon.

En 2012, tu avais pris la 7e place de cette première manche de Coupe de France. Le profil te convient bien...
L’an passé, il y avait eu beaucoup de vent. C’est un terrain plutôt vallonné, propice aux bordures. Mais apparemment, cette année, l’arrivée serait plus plate. Ça pourrait encore mieux me convenir... on verra bien ! (sourires)

Retrouvez en cliquant ici la fiche wiki de Yannis Yssaad.

Crédit Photo : Freddy Guérin - www.photos-finish.com

 

Par Pauline Baumer

DERNIERES PHOTOS

Slide 1Slide 2Slide 3Slide 4Slide 5Slide 6Slide 7Slide 8