Réactions


Le Bellec : « Aider l'équipe à revenir au premier plan »

23.11.2011, 19:54

Après une saison en continentale, au Team Raleigh, Gaël Le Bellec va retrouver la France et Côtes d'Armor-Marie Morin. Le Breton veut aider son club à remonter en DN1. Il répond aux questions de www.directvelo.com.

DirectVélo : Quand as-tu décidé de retourner chez Côtes d'Armor ?
Gaël Le Bellec : J'ai d'abord été contacté par mon président Gérard Tréhorel, avec qui j'ai toujours entretenu de très bons rapports, en début de semaine dernière lorsqu'a été annoncée ma non conservation au sein du Team Raleigh. Il m'a dit qu'il souhaitait que je retrouve une équipe pro mais qu'il ne me laisserait pas sur la touche si je devais me retrouver sans club pour 2012. J'ai contacté plusieurs équipes dans la semaine et j'ai toujours eu la même réponse : "l'effectif est au complet". Ce qui est souvent le cas à cette époque de l'année. C'est alors que j'ai contacté Jean-François Rault et Yannick Botrel avec qui je me suis toujours bien entendu lors de mes deux années chez Côtes d'Armor-Marie Morin. Je leur ai présenté mes objectifs pour 2012 et j'ai eu la réponse dans la foulée. Le club souhaite remonter en DN1 et j'ai envie de l'aider à revenir au premier plan.

« Je ne garde que de bons souvenirs »

Comment s'est passée ta saison chez Raleigh ?

J'ai vécu de très belles choses cette année. La saison a commencé un peu tard, début mars, par des petites courses en Angleterre et à partir du mois d'avril, la saison a vraiment commencé pour moi. On a remporté la première manche du Premier Calendar (Coupe de Grande-Bretagne) en Ecosse (Tour Doon Hame) avec Matt Cronshaw. J'étais dans l'échappée finale avec lui et ça reste un excellent souvenir. Ensuite j'ai connu une déception avec l'annulation du Tour du Mexique pour lequel je m'étais préparé au Mont Ventoux. Les mois suivants ont été assez chargés avec les huit épreuves des Tour series qui sont des critériums d'environ une heure retransmis à la TV. Ces courses ont lieu les mardi et jeudi et le classement par équipes prime sur le classement individuel. Ces courses très rapides et tactiques m'ont vraiment plu malgré mon profil plutôt grimpeur. Je garde également un excellent souvenir du Tour de Beauce au Québec où j'ai obtenu un Top 15 au sommet du Mont Megantic derrière Mancebo. En juillet, j'ai passé deux semaines aux USA ( Idaho, Oregon) avec au programme des Critériums et courses à étapes. Cela a été un dépaysement total.

Et le Tour de Grande-Bretagne ?
La course Pré-Olympique de Londres puis le Tour de Grande Bretagne m'ont permis de côtoyer des coureurs de renom comme Hushovd, Boom ou Cavendish qui est une véritable star outre manche. J'aurais aimé courir plus en France, mais des refus ou des annulations (Tour des Pyrénées) ne me l'ont pas permis. Le fait de vivre à l'étranger et de côtoyer des coureurs de nationalités différentes m'a permis de connaître un autre mode de vie, des nouvelles cultures et de pratiquer ma langue maternelle. Je ne garde que des bons souvenirs de cette année.

As-tu ressenti quelque chose de particulier d'être au départ du Championnat de France avec les autres pros ?
Le Championnat de France de Boulogne a été une expérience mitigée pour moi. Me retrouver à côté des meilleurs coureurs de l'Hexagone était très spécial. J'ai apprécié le fait de retrouver des anciens coéquipiers et partenaires d’entraînement. Par contre la course a été un mauvais souvenir pour moi. J'ai abandonné de bonne heure en ayant de très mauvaises sensations. J'ai appris la semaine suivante que mon taux sanguin de testostérone était largement en dessous du niveau normal. C'était peut-être mon dernier Championnat de France pro donc c'est assez frustrant.

« Mettre mes connaissances au service de l'équipe »

Pourquoi n'as-tu pas été conservé ?

Je n'ai pas été conservé malgré un accord verbal au mois d'août. Je ne l'ai appris que la semaine dernière. Les managers n'ont pas été honnêtes avec moi et je le regrette. Seuls trois coureurs ont été conservés sur des critères peu sportifs puisque les deux meilleurs coureurs (Fleeman et Cronshaw) ont également été remerciés.

Est-ce que tu sens que tu as des choses à transmettre aux jeunes de l'équipe ?
Je vais faire partie des coureurs expérimentés de l'équipe même si je n'ai que 23 ans et j'ai bien sûr envie de conseiller les jeunes. J'ai connu le plus haut niveau cette année et je compte mettre mes connaissances au service de l'équipe. Le mélange jeunes/"vieux" sera incontestablement un atout pour 2012. Un coureur comme Guillaume Le Floch va également apporter beaucoup à l'équipe.

Vas-tu pouvoir te réinscrire en France pour tes études ?
Je vais me ré-inscrire à l'université de Rennes pour terminer mon master entraînement que j'avais commencé avant de partir en Angleterre. En parallèle, je vais entraîner le CLE (Centre Labellisé d'Entraînement) de Saint-Brieuc aux côtés de Roland Le Doledec qui est en charge du Pôle Espoir. J'ai également accepté une offre de travail à mi-temps chez Mistervélo (le magasin de Jean-François Rault, NDLR).

Retrouvez en cliquant ici la fiche wiki de Gaël Le Bellec.

Crédit Photo : www.directvelo.com
 

Par Dominique T.

DERNIERES PHOTOS

Slide 1Slide 2Slide 3Slide 4Slide 5Slide 6Slide 7Slide 8